Pointe du Hoc : quand paysage et mémoire se confondent

La proximité des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement de Normandie, en ce printemps 2024, ne manque pas de soulever chez quiconque arpente les plages du Calvados une forte charge mémorielle.

En cela, la pointe du Hoc, qui sépare les plages d’Utah à l’ouest et d’Omaha à l’est, représente un marqueur fort de la bataille de Normandie dont elle abrita l’un des premiers et des plus intenses combats.

Émotion à la découverte des vestiges archéologiques, permanence des défenses fortifiées malgré les tonnes de bombes qui y furent déversées, association étroite entre cette pointe rocheuse et les événements à la fois héroïques et dramatiques qui s’y sont déroulés : nous sommes bien là en présence d’un paysage historique majeur, dont la puissance d’évocation, quatre-vingts ans après les faits, reste saisissante.

Contribuer à ce que de tels sites puissent être les ambassadeurs d’une paix durable : telle est, modestement, l’intention placée derrière ces quelques images.

Laisser un commentaire